L’incroyable bilan carbone d’un pot de yaourt!

histoire du pot de yaourt

Une jeune étudiante allemande a réalisé une étude en 1993, dans laquelle elle analyse en totalité le circuit logistique d’un produit: le pot de yaourt aux fraises.

 

Il est difficile de se rendre compte du circuit incroyablement complexe que réalisent les différents éléments de ce pot de yaourt.

 

Il faut penser au papier, à l’aluminium et à la colle de l’opercule ainsi qu’à l’encre pour imprimer, puis il y a les fruits acheminés dans une usine pour être transformés en confiture pour repartir à nouveau, le lait prélevé dans des fermes pour être transformé en yaourt, le pétrole qui sert à faire le plastique qui sert à faire le pot …etc …etc…

 

 

carte yaourt

En tout, ce sont environ 9115 km qui sont parcourus pour que notre petit pot sorte de l’usine !

 

Si vous ajoutez à cela les 668 km de distance moyenne entre l’usine et le consommateur, ainsi que  les 2500 km par an parcourus par un européen pour aller faire ses courses, vous conviendrez que la dépense énergétique est colossale.

 

 

Le plus incroyable c’est que tout cela est optimisé et que cette logistique complexe a fait probablement l’objet d’études technique et économiques très poussées !

 

L’enseignement à tirer de cette étude est que tout cela n’est possible que grâce au très faible coût de l’énergie. Avec ce type de logistique, c’est la seule possibilité pour que nous ayons des yaourts à la fraise dans nos supermarchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *